Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2008

humanisme.......

24 novembre :
à la radio JM Morandini annonce qu’il reçoit un ancien détenu qui lance  une campagne de publicité pour appel à parrainage de prisonnier,  ce, afin de lutter contre les récidives.
Le parrain n’aurait  pas à donner d’argent mais il s’engagerait humainement, à écrire régulièrement  apr exemple et à faire des visites.

-C’est important ce lien avec l’extérieur, dit le créateur interviewé , pour ne pas se perdre de vue et récidiver dès la sortie, (il est lui-même ancien prisonnier). Si mes parrains ne m’avaient pas distillé patiemment leurs connaissances et leur ressentis , jamais je n’aurais pu m’en sortir ; Au début dans ce qui me manquait le plus y avait  des odeurs : celles de ma forêt, j’avais besoin de respirer quelque chose qui me rappelle mes racines, mon appartenance à une identité collective… j’ai demandé à ma visiteuse de me rapporter de la Terre … ça a crée un lien, on a commencé à échanger sur les arbres, le sol ,  sur la forêt, des choses qui durent , quoi. ….

L’antenne est ouverte ensuite aux  auditeurs.
D’abord viennent des questions tournant autour du fait que le parrain  ne peut pas choisir son « type » de délinquant ,  principale résistance :  il est vrai  que devenir parrain d’un violeur ou d’un serial killer… peut ne pas être motivant ! .
L’auteur a répondu très gentiment qu’il comprenait les résistances, mais  qu’il ne s’agissait pas de choisir  les prisonniers comme des objets sur catalogue  ,  et que quoi qu’ils aient fait , ils n’en restent pas moins des humains,  signe quelque part de l’échec du collectif, il est donc de la responsabilité de tous d’essayer d’aller voir ces prisonniers sans les juger !

Soudain un auditeur bondit en colère sur son téléphone pour dire je suis contre , absolument contre, avec des trémolos dans la voix :
« Non mais vous vous rendez compte ! si on rend la prison supportable, si la prison ne doit plus faire peur alors tous les crimes sont permis !! vous êtes fous, arrêtez tout de suite ! »

Le chatiment, la punition, le bâton…. comme moyen de faire changer l’homme :  ce bon vieil argument ressurgit!!   un argument qui a quand même aidé à « produire » le racisme, le nazisme, le réductionnisme…le fascisme et tous les ismes négatifs du monde . Le réentendre aujourd’hui, juste après la leçon d’humanisme et de générosité humblement susurrée par le prisonnier , (qui a vécu lui dans sa chair l’absence de regard et qui sait donc de quoi il parle) ça m’a fait bondir !

..... ce sont contre ces façons de "penser" que je voudrais pouvoir "agir" en tant que formatrice....

(au fait l'asso s'appelle BAN PUBLIC. Il s'agit d'envoyer un imprimé à  notre député pour qu'il rende possible et accesible à tous le parrainage dans les prisons.... )

 

 

Les commentaires sont fermés.