Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2008

psychanalyse du consommateur de pétrole

Sang Noir         Poeme  documentaire     surréaliste  et engagé qui en questionnant notre quotidien de ocnsommateur tente une voie d'explication psychanalytique de notre addiction au pétrole afin de secouer les sensibilités créatives et citoyennes de tout un chacun  dans le but d’aborder autrement le Vivre Ensemble demain sur la planète…DOSSIER sang noir Def.pdf

pipeline2.jpgA partir de mon expérience de journaliste-réalisatrice  au sein d’un grand groupe pétrolier français (2001 à 2007) et  après de nombreuses rencontres d’experts ( économie sociologie ou psychanalyse..)   j’ai commencé  cette année à revisiter  « l’histoire » du  pétrole , pleinement consciente du choc inévitable  du à  l’importance de la dépendance de nos économies au pétrole et en même temps, à l’impossibilité de les en sevrer rapidement…. 
Pétrole lymphe féconde de nos existences en milieu capitaliste
Or, au delà des enjeux purement économiques il m’ est apparu que pouvait se jouer  quelque chose de nature quasi magique entre le pétrole jaillissant brusquement des entrailles de la Terre nourricière et l’Humain qui un matin de 1859 avait provoqué ce surgissement  dans la vallée de  Titusville (Pennsylvannie).    Quelque chose proche d’un lien névrotique était en train de se nouer avec le sang d’une terre vivante,  lien névrotique que l’allégresse du réel progrès à venir,  allait  longtemps occulter !

Pour rendre sensible cet  aveuglement et l’ incroyable faillite de l’esprit que l’addiction au pétrole a générée , j’ai choisi de transposer à l’ individu  l’idée de crise sociale:
ainsi le film tout entier se présente comme le récit-confession voix off  d’une citoyenne banale vivant en milieu urbain, qui  se découvre un beau jour sujette à de nombreux  malaises aussi bizarres qu’inexplicables, modifiant son rapport à la réalité et aux objets qui la définissent ; Elle s’aperçoit assez rapidement que ses crises semblent provoquées par l’odeur du … pétrole !  
Le spectateur est entrainé avec elle  dans une aventure faites d’échanges entre autre avec le Pétrole lui-même personnifié par une voix  de femme fascinante et de rencontres avec divers « intervenants » (listés page 3)     Échanges et rencontres qui consisteront :

1) à comprendre ce qu’est le pétrole, le rôle qu’il joue dans notre quotidien par le biais de la pétrochimie , mais aussi dans la mondialisation (le pétrodollar, un tout premier vecteur )
2) à « associer » , à la manière des surréalistes,  et/ou des psychanalystes en partant des étapes de son histoire, sur les symboles charriés  par cette huile noire jaillissante et puissante de façon à renouveler totalement le regard que nous portons aujourd’hui sur le rapport de l’humain à son environnement et aux Autres… 
3)  à trouver non pas des réponses mais  une nouvelle voie de recherche   qui réveillerait chez l’Humain ce qu’il a de spécifique : sa pensée réflexive donc sa créativité , ceci  entrainant une réhabilitation sociale des artistes et  créateurs de tous poils .

La séculaire distinction teintée de mépris et de domination de l’un sur l’autre , entre Nature et Civilisation , entre  Corps et Esprit  entre Homme et Femme etc…   n’est plus de mise aujourd’hui :  il semble que nous arrivons à la fin  d’un système dont le pétrole n’a fait qu’accélerer le processus pervers, à savoir celui qui ne permettait à l’Un de n’exister qu’au détriment de l’Autre.. alors qu’il est non seulement souhaitable mais dorénavant possible de de se vivre partenaires, pour réaliser l’épanouissement de tous sur la planète .
Il s’agit de participer ainsi au  renouvellement du regard que nous portons sur nous-mêmes,   artisans de notre propre condition sur Terre.

 

Les commentaires sont fermés.